Zero Hunger

Pour un avenir meilleur

Amine* est un jeune de 19 ans, la recherche d’une vie meilleure l’a mené à la rue.  

La réunion, du 6 mars 2019, de l’équipe Zero Hunger de Casablanca a été une réunion spéciale.  En effet, les membres ont été rejoints par un sans-abri qui a conté son récit à Tarik Souaidi, le chef d’équipe.                            

 

    D’origine de Taroudant et diplômé en coiffure, Amine est un jeune qui rêve d’une vie meilleure.  Ce rêve le mène à la ville de Nador avec un ami, d’où ils tentent d’atteindre clandestinement l’Espagne. Les tentatives échouent et font qu’Amine s’en aille à Casablanca pour chercher du travail.

 

 

    Malheureusement sans argent, sans logement et sans contact sur place, il se retrouve à la rue. Tarik le rencontre par hasard et sympathise avec lui. Amine lui explique que sa situation dure depuis 3 mois. Il cherche toujours du travail mais durant son périple il perd sa carte nationale, ce qui ne fait qu’empirer l’état des choses.  Amine est malgré tout propret et n’est pas addict à la drogue ou l’alcool comme le sont certains sans-abris.

 

 

    Zero Hunger lui offre donc un repas le weekend et l’invite à participer à la réunion post distribution. Amine y partage son expérience et ses idées. Le soir, Tarik l’accompagne chez le coiffeur et au hammam, l’hygiène étant un des plus grands problèmes de la vie des sans-abris. Le lendemain s’ensuit une journée avec les membres où il participe à toutes les activités et durant laquelle son talent pour les acrobaties ressort.

 

 

    Amine continue à se battre pour trouver un emploi, il refuse de rentrer à Taroudant car le poids de la pression sociale a fait qu’il n’ait pas informé ses parents de sa situation, les laissant penser qu’il vit correctement. Il souhaite pouvoir travailler afin de rentrer chez lui dignement. Zero Hunger tente de l’accompagner vers une formation qui lui permettra l’autonomie et le retour au bercail si Dieu le veut.

    L’histoire d’Amine n’est malheureusement pas unique, le manque d’opportunités et le rêve de l’eldorado européen font que beaucoup de personnes finissent sans-abris au Maroc et à l’étranger.

Mise à jour : Le 21 mars 2019, l’équipe de Casablanca a informé le reste de l’association que Amine est rentré à Taroudant revivre avec sa famille.

* Le prénom a été modifié

Article par: Zineb Serbout.

Etudiante en traduction et interprétation à ILCS.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *